Premières sorties 2018
Quel plaisir de quitter le ponton et de sentir D'Jack s'étirer après une longue immobilisation.

Premières sorties 2018

Ce mois de mai 2018 apporte beaucoup de possibilités, et me permet de passer 15 jours à bord de D’Jack. Une semaine avec l’Amirale et le mousse (Flo & Adèle), et une semaine en solo!

La première semaine

Le 1er mai, voilà D’Jack à flot, caréné de près, avitaillé. Cela commence de manière un peu musclée: au moment de la mise à l’eau, une rafale de vent met D’Jack en travers. A la mise à l’eau, l’espace est très réduit. En effet, entre les pontons, la cale et la bute de vase, il n’y a qu’un étroit chemin à suivre. En travers ici, ce n’est pas confortable. Aussi, je suis assez fier d’avoir réussi à faire tourner D’Jack sur place, sans dommage collatéral! Cela met en confiance pour la suite.

Le premier départ pose aussi problème. Un nœud récalcitrant nous perturbe, mais pas suffisamment pour nous empêcher de nous retrouver dans le lit de la Charente.

Sur tous les tutos, conseil pour la création de vidéo, tout le monde est unanime, il faut soigner le son. Je me suis donc équipé, et normalement une amélioration de la qualité devrait être constatée. Devrait …. 🙁 . Cette cochonnerie d’enregistreur considère qu’enlever les bruits de fond c’est mieux, et ma prise est quasi inaudible. J’espère compter sur l’indulgence de Youtube, les prochaines seront mieux!

La première navigation, direction St Martin de Ré,  se déroule avec un petit vent, 10knts nord ouest, un vrai régal. Les premiers virements, dans l’environnement familier Fort Boyard, Iles d’Oléron, d’Aix et Madame nous permettent de nous mettre les manœuvres dans les doigts!

Après un séjour très reposant sur l’île de Ré, nous nous dirigeons vers La Rochelle. Ce WE, mes parents sont venu voir D’Jack, et repartent avec Flo et Adèle, me voici en solo.

Navigations en solo

En me trouvant seul à bord de D’Jack, l’idée est de faire une navigation inédite. Je me sens bien d’aller à port Médoc, il s’agit d’un port Ad’Hoc situé sur l’estuaire de la Gironde. Afin de couper la route, un peu longue, je me verrai bien faire une escale à St Denis d’Oléron. C’est parti. Pas bien loin, la météo en décide autrement: un épais brouillard me contraint à faire demi-tour.

Du fait de cette journée perdue, je change de programme, et je décide de faire l’aller et retour aux Sables d’Olonne. Cela me donnera une bien belle journée, à remonter le long de l’île de Ré.

Et finalement le retour sur Soubise, je suis contraint de le faire en une fois. Grosse journée de navigation, avec pétole, de la houle et de la pluie. Mais c’est de la plaisance !

C’est l’heure de fermer D’Jack jusqu’aux vacances de cet été. J’ai adoré ce mois de mai! La suite en juillet.

Laisser un commentaire

Fermer le menu